Opus-11 2018

SAMEDI 14 AVRIL 2018

FACULTE DE LETTRES
Aix-en-Provence

CONCERTS
Un “Marathon Sonore” conçu suivant un parcours depuis la cour de la scolarité à l’amphithéâtre musicologie puis l’amphi Guyon…

ENTRÉE LIBRE
13:00 à 14:30 [PARCOURS EXTÉRIEUR]

∟ 13:00 | Cour de la scolarité : Danse & Musique acoustique
∟ 13:15 | Hall Amphi Guyon : Ensemble Vocal
∟ 13:30 | Cours Amphi 4 : Musique Traditionnelle & Danse
∟ 13:45 | Passage puis Passerelles Cour Musicologie : Ensemble Vocal & Danse
∟ 14:00 | Cour Musicologie : Musique Improvisée & Danse
∟ 14:30 | Cour Musicologie : Musique Traditionnelle & Danse
∟ 15:00 | Salon Bleu : Entracte Café Musico / Rencontres et discussions entre artistes et public
16:00 à 22:00 [EN SALLE]

∟ 16:00 | Extérieur Salles ER01 : Partitions Graphiques
∟ 16:30 | Amphi 4 : Composition & Interprétation
∟ 17:00 | Amphi 4 : Concert / Lecture
∟ 17:30 | Amphi 4 : Création Sonore
∟ 18:00 | Amphi 4 : Musique Ancienne
∟ 18:30 | Salon Bleu : Entracte Café Musico / Rencontres et discussions entre artistes et public
∟ 19:30 | Amphi 4 : Chanson Française
∟ 20:15 | Amphi 4 : Musiques Actuelles
∟ 21:15 | Amphi Guyon : Musique d’ensemble
13:00 à 14:30 [PARCOURS EXTÉRIEUR]

DANSEURS : Stella, Lise Galzin, Noémie Lambert
MUSICIENS : Etienne, cajon / Lucas, guitare / Félix, clarinette / Cyril, trombone

∟ 13:00 | Cour de la scolarité : Danse & Musique acoustique
“Langage du corps, langue des signes” …
Un travail d’exploration du mouvement à partir de quelques mots en langue des signes …
En collaboration avec Mélanie Hamm, département “Langue des signes” et Michèle Ricozzi, coordinatrice du F.A.C, parcours “Action Musicale”, et chorégraphe du collectif Skalen.

ENSEMBLE VOCAL /dir. Philippe FRANCESCHI

∟ 13h15 : Hall Amphi Guyon

∟ 13h45 : Passage de la Cour Amphi 4 à la Cour Musicologie et Passerelles

L’ensemble vocal réunit 20 chanteurs qui ont une aisance vocale dans la pratique de la polyphonie.
Participation au choeur de l’opéra ORFEO ET MAJNUN, création dans le cadre du Festival d’Art d’Aix-en-Provence qui sera donnée :
le 8 JUILLET 2017 SUR LE COURS MIRABEAU / Aix-en-Provence

Le travail musical s’accompagnera d’un travail de mise en espace avec des artistes du Festival.

MUSIQUES TRADITIONNELLES / dir. Eric Montbel

∟ 13h30 : Cour Amphi 4

∟ 14h30 : Cour Musicologie

“De l’Irlande aux Balkans : tel est le thème de l’atelier musiques traditionnelles cette année, qui rejoint naturellement ce beau titre de “Fusion” choisi pour le Festival 2018.”

en savoir plus

Ballades irlandaises, jigs, reels, aux sons des flûtes et des cornemuses, bref tout un univers celtique qui se fondra avec les danses de mariages Roms, les chants Klezmer et les horos macedoniens. Une fusion trans-européenne moderne et sans frontière.

Éric Montbel est diplômé de l’EHESS de Paris, et Docteur en ethnomusicologie.
Il enseigne au sein de l’Université de Provence, au Département Musique d’Aix-en-Provence, et à la Cité de la Musique de Marseille.
Il dirige les Ateliers de musique traditionnelle depuis 7 ans.
Dirige “Le grand balletti de Marseille ” au sein de la Cité de la Musique.
Chercheur, joueur de cornemuse et de flûtes, Éric Montbel a rencontré de nombreux musiciens et chanteuses de tradition en Limousin et en Auvergne.
Il a publié plusieurs disques comme soliste ou directeur artistique, parmi lesquels Chabretas, les cornemuses à miroirs du Limousin (Grand Prix du disque 1996, Diapason d’or), Cornemuses du Centre France (Unesco).
Mais aussi Ulysse (Al sur), Le Jardin de l’Ange (Al Sur) et Le Jardin des Mystères (Nocturne 2002). Au sein du groupe “Lo Jai”, il a parcouru les Etats-Unis pendant plusieurs années.

Co-directeur du CMTRA il a réalisé la collection de disques “Atlas Sonore Rhône-Alpes” consacrée aux musiques de traditions rurales et aux musiques urbaines (Flamenco à Lyon, Musiciens du Maghreb à Lyon, Lyon Orientale).
Il dirige les ensembles “Le Jardin de l’Ange”, “Le Jardin des Mystères”, “Vertigo” et “Topanga”.
Etudiants participants : Arthur Willoquaux, Thibaut Chamontin, Axel Tzanko, Luca Di Mercurio, Florian Le Bozec, Samuel Dylan, Nina Servoles, Yvan Djivas, Juliette Dangréau, Gianna Salguero, Eléonore Montbel, Ambre Donteville, Morgane Solignac, Léa Jarmasson.

MUSIQUES IMPROVISEES / dir. Jean-Marc Montera

∟ 14h : Cour Musicologie

“L’improvisation est l’acte d’interpréter sa propre musique créée dans l’instant. Pour cela cet atelier propose aux musiciens d’appréhender les matériaux sonores offerts par leurs instruments en explorant toutes les possibilités techniques et artistiques de ceux ci en les confrontant au jeu collectif.”

en savoir plus

Cette année l’atelier sera orienté vers un travail de collaboration avec la danse où l’espace sera utilisé comme lien direct entre le son et le mouvement.
L’approche de cet atelier, principalement destiné à la pratique de l’improvisation, se fera au travers des différents modes de jeux qui permettent à chaque musicien d’élaborer son propre lexique. Pour cela diverses méthodes seront mises en jeu : l’écoute / reproduction – le travail à partir de partitions graphiques et la pratique de l’improvisation libre en petites formations (duo, trio).

L’objectif est de permettre à l’ensemble de ses participants de pouvoir jouer ensemble dans une situation musicale où l’écrit n’est pas la condition sine qua non à la rencontre musicale.

Jean-Marc Montera Guitariste français issu du rock, spécialiste de l’improvisation libre et de l’expérimentation sonore, Jean-Marc Montera utilise tout le registre des cordes amplifiées et acoustiques – résonances, percussions, distorsions, extensions et détournements en tout genre. Parmi les musiciens les plus actifs dans le champ des musiques improvisées, il multiplie depuis les années 1970 les rencontres et les contacts avec d’autres univers artistiques jusqu’à rendre de plus en plus floue la « barrière » entre les genres.

Etudiants participants : ///A FAIRE\\\

PARTITIONS GRAPHIQUES / dir. Caroline Boë

∟ 16h : Salle A012

Une création contemporaine…

L’atelier Partitions Graphiques incite les étudiants à déployer leur singularité artistique, tout en affinant leur capacité d’écoute : écoute de l’autre d’une part et écoute de sons subtils d’autre part.

en savoir plus

Chaque étudiant compose une pièce en fonction des capacités musicales et sonores du groupe. Puis il la note sur partition graphique, en inventant son propre système de notation. L’interprétation ensuite est semi-déterminée, par la partition. Les participants de cet atelier se familiarisent avec un mode de notation de plus en plus utilisé au XXIe siècle. Ils découvrent aussi leur capacité à inventer de nouvelles musiques.

Etudiants participants : ///A FAIRE\\\

COMPOSITIONS / dir. Etienne KIPPELEN

∟ 16h30 : Amphi 4

Créé en 2007, l’atelier de composition a choisi d’illustrer cette année la thématique du festival en privilégiant les formes diverses.


en savoir plus

Une partie de l’atelier sera consacrée à l’étude de musiques du XXe et du XXIe siècles en lien avec la thématique; des notions techniques (modes, formes, gammes, procédés d’écriture) seront notamment abordées comme autant d’outils pour le jeune compositeur.
Une autre partie permettra de conseiller chaque étudiant à partir de ses propres travaux de composition.
La réalisation d’une pièce pour ensemble instrumental de l’atelier “interprétation des compositions” sera ainsi demandée (duo, trio jusqu’au sextuor).

Les partitions les plus abouties seront créées lors du festival Architectures contemporaines opus 11 en avril 2018.

Etienne Kippelen est agrégé de musique, docteur et compositeur. Titulaire d’un master de culture musicale au CNSMD de Paris et de composition au CNSMD de Lyon, lauréat des concours internationaux Dutilleux et Jolivet, il est l’auteur d’une quarantaine de partitions, créés dans de nombreux festivals. Enseignant à Aix-Marseille Université, aux CRR de Paris et d’Aix-en-Provence, il vient de publier son deuxième ouvrage, consacré à l’humour dans la musique contemporaine. Il dirige également la revue Euterpe, consacrée à l’étude du répertoire français de 1870 à nos jours. Son doctorat, sous la direction de François Decarsin, a obtenu le Prix de thèse 2013.

Etudiants participants : ///A FAIRE\\\

CONCERT LECTURE / dir. Brigida Migliore & Tom Mébarki

∟ 17h : Amphi 4

en savoir plus
Etudiants participants : ///A FAIRE\\\

Brigida Migliore, née en Italie, est doctorante en musicologie à l’Université d’Aix-Marseille, où elle exerce la fonction de Ater. Pianiste soliste, ainsi que accompagnateur, et compositeur, elle fait ses études musicales et culturelles en Italie et en France, en obtenant le Diplôme Supérieur de piano au Conservatoire « Nicola Sala » de Benevento en 2011, obtenu avec 10/10. Sa formation pianistique se complète avec la participation à masterclasses avec des concertistes internationales : Leonid Margarius, Michele Campanella, Hidrun Holtmann, Bruno Canino, Roberto Plano, Ramin Bahrami. Elle déroule sa carrière de concertiste en Italie, Allemagne et France, surtout comme interprète de musique contemporaine et en formations de deux pianos à 4 mains et 8 mains pour les quelles elle-même compose et transcrit les musiques. Elle obtient le master en Langues et Cultures Comparées (en français, arabe et anglais), à l’Université « L’Orientale » de Naples, obtenu avec 110/110 cum laude, avec une remise de prix à la Chambre des Députés d’Italie, pour avoir été entre les meilleurs diplômés en 2014. En juin 2016 elle obtient le DEM en composition au Conservatoire de Grenoble, avec une remise de prix de la Sacem. Actuellement elle est en 8ème année d’écriture et composition au Conservatoire « Giuseppe Martucci » de Salerno. Elle poursuit aussi la formation en direction d’orchestre en France et en Italie, ici en participant à l’Operacademy de Riccardo Muti. Toujours passionnée par les rencontres culturelles, ses recherches s’occupent de greffe entre musique contemporaine et oralité arabe.

Après l’obtention d’un baccalauréat série littéraire en spécialité musique, Tom Mébarki entre dans le département musique et musicologie de l’Université d’Aix-Marseille, où il y exerce actuellement la fonction de doctorant contractuel. Mais sa pratique musicale ne se résume pas qu’à celle de la théorie. Ses diverses expériences en tant que musicien pratiquant lui permettent d’irriguer ses champs de recherche autour de l’histoire et de son interprétation philosophique et scientifique. Après une formation de choriste à la Maîtrise des Bouches du Rhône, il se produit en tant que contre-ténor en France et à l’étranger, où il se représentera dans un certain nombre d’opéras. Il signe sa première production en tant que créateur et metteur en scène pour “L’Imbroglio Capriccioso”, d’après les Opéras de Mozart et Rossini qui est joué au Festival d’Art Vocal de Caunes de Minvervois et au Pasino d’Aix-en-Provence. Outre la musique, il accorde aussi une grande place à l’art dramatique tant comique que tragique, autant ancien que contemporain. Il a récemment été remarqué par le Festival d’Aix-en-Provence, ce qui lui permet d’intégrer les projets musicaux dans le cadre des “Musicien relais” organisés par l’Académie d’Aix-en-Provence. Son audition à l’Opéra Studio de Lyon lui a permis d’être remarqué par le ténor Jean-Paul FOUCHÉCOURT. Il travaille depuis peu le répertoire avec Sergio LA STELLA, chef de chant de l’Opéra de Rome.

CREATION SONORE / dir. Virgile Abela

∟ 17h30 : Amphi 4

Selon le thème de la Fusion, l’atelier de création sonore se porte sur la notion de timbre et de temps au travers de l’héritage de la musique spectrale, électronique, drone, minimaliste… A partir d’une matière sonore enregistrée collectivement avec un dispositif de son continu basé sur la vibration des cordes de guitares électrique et d’un gong, puis d’une séance d’enregistrement de la grande Orgue du Conservatoire d’Aix-en-Provence, chaque étudiant réalise une composition musicale de quelques minutes.

en savoir plus

Compositeur et expérimentateur libre, Virgile Abela explore les frontières du musicale et du sonore depuis 20 ans. Sa pratique du studio est étroitement liée à celle du plateau, il travaille autant en création musicale, radiophonique, audiovisuelle que pour le spectacle vivant, en France et en Europe, aux frontières floues des musiques populaires et savantes.
Etudiants participants : ///A FAIRE\\\

MUSIQUES ANCIENNES / dir. Julien Ferrando

∟ 18h : Amphi 4

La musique ancienne comme source d’inspiration des nouvelles écritures musicales.

en savoir plus
Jonathan Bell
Création et re création “IMMER (SON)”
Polyphonies médiévales et travail avec Jonathan Bell sur l’environnement sonore.

L’atelier est ouvert à tous les étudiants en particulier aux chanteurs amateurs, comme plus avancés, mais également aux musiciens pratiquant des instruments de musique ancienne.

Julien Ferrando s’oriente vers la musique baroque et obtient un prix de clavecin et de musique de chambre au département de musique ancienne d’Aix-en-Provence. Il étudie le chant grégorien avec Pierre-Marie Chemla et l’organetto auprès de Christophe Deslignes. De 2002 à 2004 il fut résident à la fondation Royaumont dans le cadre d’un projet de recherche sur l’interprétation et l’évolution des répertoires pour l’orgue Roman; Il participe par la suite à la réalisation de plusieurs stages professionnels à Royaumont (voix et orgue médiévales).. Il est membre de l’ensemble Diabolus in Musica et de Jubal. A terminé une thèse en musicologie traitant de la rhétorique musicale dans les motets politiques de la Cour d’Avignon. Il est enseignant à Aix-Marseille Université ( musiques médiévales); il est également responsable du département musique.

Élèves de la formation : ///A FAIRE\\\

CHANSON FRANCAISE / dir. Sylvain Brétéché

∟ 19h30 : Amphi 4

Cet atelier a pour objet l’élaboration d’une pratique musicale collective de « Chanson Française », à partir des dimensions certes musicales, mais également littéraires et poétiques qui déterminent le genre.

en savoir plus

Jouer des textes. Jouer des mots. Se jouer du texte pour faire jouer les mots. Inventer des musiques, pour transporter des mots. Composer des textes, en faire chanter les mots. Une valise en partage, pleine de musiques… et de mots. Voilà l’atelier « Chanson Française »

Étudiants participants : L1 → Evan Doucet (guitare) – Léa Gelezuinas (flûte) – Diane-Marie Gauthier (violon) – Alexandre Mely (trompette) – Yannick Plazi (batterie) – Florent Rajot (trompette) – Lyess Zaidat (chant) ; L2 → Tom Beauchamp (guitare / chant) – Nelson Brun (chant / guitare) – Coline Fourment (chant) – Théo Krajewski (Piano) – Hugo Pelegrin (Basse / cajon) – Lou Pirard (Piano) – Dherar Redouane (clarinette) ; L3 → Lauriane Bézier (violoncelle) – Morgan Nourisson (guitare)

MUSIQUES ACTUELLES / dir. Guillaume Deveney

∟ 20h15 : Amphi 4

X groupes

L’atelier de musiques actuelles amplifiées présente les travaux de quatre ateliers autour de la création d’oeuvres originales. Depuis le rap jusqu’au metal en passant par le r’n’b et la pop, les étudiants proposeront des productions autour de la fusion. Qu’elle soit stylistique, instrumentale (acoustique avec amplifié) ou textuelle, la fusion recouvre un large panel de possibilités, dont les arrangements et composition de cette session montre le cheminement.

en savoir plus
Etudiants participants : ///A FAIRE\\\

Guillaume Deveney est enseignant, chercheur et musicien professionnel dans le champ des musiques actuelles amplifiées. Initialement autodidacte, il a suivi des cours auprès de Franck Hermanny (Adagio), puis une formation jazz à l’IMFP (classe de jazz et arrangement) et en musiques actuelles amplifiées au CRR Darius Milhaud d’Aix-en-Provence où il obtint son DEM en 2015. A la suite de quoi il obtint son DE de professeur de musiques actuelles amplifiées à l’IESM Europe et Méditerranée d’Aix-en-Provence. Il complète parallèlement à cela sa réflexion théorique avec un doctorat au Secteur Musique et Sciences de la Musique d’Aix-Marseille Université, sous la direction de Bernard Vecchione.
Sa pratique s’oriente autour d’orchestre de variétés (New Impact, New Look, Angel Music Show), groupe de piano bar (Happy Hand, Les autres), tribute band (A kind of Queen) mais également en projet de création en tant que bassiste et choriste (Acordanse, La vie devant soi) ou en tant que compositeur (Nox, Haryon). Il intègre en 2016 le groupe de metal progressif Main:Art, dont le premier album, Synaesthetic, sortira courant Mars 2018.
Il rejoint en 2011 le groupe de recherche CLEMM, avec lequel il publie différents articles dans les Ontologies de la création en musique, et participe à différents colloques nationaux (Aix-en-Provence, Angers, Evry, Paris) et internationaux (Helsinki, Louvain, New-York, Canterbury). Ses recherches s’axent sur la pratique, la théorie et l’enseignement des musiques actuelles amplifiées.
Il enseigne en tant que chargé de cours depuis 2011 puis devient en 2016 ATER pour le Secteur Musique de l’Université d’Aix-Marseille.

MUSIQUE D’ENSEMBLE / dir. Charles-Henri Fourment

∟ 21h15 : Amphi Guyon

De même que la composition musicale contemporaine prend ses racines dans la longue tradition qui l’a précédée, l’interprétation d’une œuvre du passé ne peut s’abstraire de son contexte présent. Dès lors, l’abord de ce répertoire peut s’envisager avec la volonté de s’écarter résolument de l’authenticité historique, et en choisissant de l’inscrire dans le contexte que nous vivons aujourd’hui, celui du croisement des cultures et des techniques. Dans cette perspective l’atelier de musique d’ensemble se propose d’établir un répertoire cohérent et adapté à son effectif instrumental, à partir du matériau puisé dans les œuvres existantes, et en usant volontiers de la retranscription, de l’insert et de la citation.

en savoir plus

Une part importante du travail de l’atelier réside dans l’exploration musicale, menée à partir d’une œuvre, et qui donne lieu à une retranscription ; vient ensuite le travail d’ensemble proprement dit, visant à créer les réflexes d’écoute inhérents à la pratique musicale de groupe : recherche de l’équilibre sonore, précision des départs et arrêts, justesse des attaques, des tenues, des phrasés… Enfin, il s’agira de mettre au point la prestation en public, qui nécessite l’établissement d’un déroulement cohérent mais également une réflexion sur la scénographie : disposition spatiale, costumes, éclairage… Cet atelier dirigé par Charles-Henri Fourment se réunit à une fréquence hebdomadaire. Cette année l’atelier de musique d’ensemble a noué un partenariat avec le Festival Choral Académique autour d’un projet axé sur la musique jazz. Les 19 musiciens de l’atelier et cent cinquante élèves des écoles primaires et collèges de Fuveau et Rousset participent au projet « Sing Swing » qui sera donné le 22 mai prochain à la salle Emilien Ventre de Rousset. Le travail porte sur des arrangements de 12 « standards » de jazz. Les étudiants qui constituent cette année l’ensemble instrumental proviennent d’horizons musicaux différents ; pour certains cette formation constitue une première expérience de travail orchestral, et pour d’autre une première approche de l’interprétation de ce style musical. La grande hétérogénéité de leurs profils se révèle un atout pour mener à bien ce projet.

Etudiants participants : ///A FAIRE\\\