remerciements

Nous remercions toutes les générations d’étudiantes et d’étudiants qui se sont succédées tout au long de ces 10 ans.
Tous les artistes qui ont permis que les sons résonnent et que les corps agissent.
Toutes les structures qui ont accueilli les Architectures Contemporaines.
Et tous ces lieux, les plus improbables, qui ont rythmé ces 10 ans de nomadisme assumé.

Les Architectures Contemporaines ne sont pas un festival au sens propre du mot.
Elles sont un laboratoire d’expériences.

Rien n’a jamais été acquis.
Tout est à (re)commencer.
Ainsi…
Le futur.

Christine Esclapez